• Niger: Symposium international sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle

    Niamey, Niger - Un symposium international sur la sécurité alimentaire au Niger s’ouvre lundi à Niamey en vue d’échanger et de capitaliser les expériences et leçons apprises et réfléchir sur les orientations nouvelles pour une politique et une gouvernance multisectorielles de la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Niger. Les experts, venus des quatre coins du monde, vont aussi porter leurs réflexions sur les origines et les causes structurelles de l’insécurité alimentaire et de la vulnérabilité des populations au Niger (pauvreté, changements climatiques, démographie, impact des flux commerciaux, systèmes de production, migration des populations). Ils discuteront enfin des nouveaux enjeux et défis de la sécurité alimentaire et nutritionnelle tels que la pression démographique, l’impact des changements climatiques, la sécurisation foncière, l’environnement économique sous-régional et international, l’apport des nouvelles technologies, etc.

    Selon le président de la Haute autorité à la sécurité alimentaire, le colonel Abdoulkarim Goukoye, cette conférence  a pour objectif de  « mieux appréhender les causes des différentes formes d’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Niger et au Sahel, d’évaluer la pertinence des réponses jusqu’ici apportées, de partager l’évolution des connaissances et des bonnes pratiques,  afin  de proposer des stratégies alternatives pour amorcer une transition vers une sécurité alimentaire et nutritionnelle plus effective ».

    Des fora de différents groupes d’acteurs (producteurs agricoles, chercheurs et formateurs,  secteur privé et Société civile) seront également organisés, afin de converger vers une vision consensuelle sur les mesures et actions à mettre en œuvre ainsi que sur les rôles et responsabilités à assumer par les différentes parties prenantes.

    Le symposium de Niamey sera suivie d’une Conférence des décideurs, entre mai et juin 2011, à l'issue duquel seront adoptés un document d’orientation (Déclaration de Niamey) et un programme de mise en œuvre (Feuille de route), preuve d'un engagement politique fort pour « mettre fin à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Niger».

    L’insécurité alimentaire et nutritionnelle se pose avec acuité au Niger, comme l’attestent les deux crises alimentaires et nutritionnelles graves enregistrées en 2005 et 2010.

    On rappelle qu’en 2005, le Niger avait vécu une crise alimentaire née de l’invasion acridienne, des déficits céréaliers et des difficultés d’accès aux marchés pour les personnes les plus démunies, mettant en situation d'insécurité alimentaire environ 3.500.000 personnes (29% de la population totale du pays).

    En 2010, suite à un déficit céréalier lié à une mauvaise répartition des pluies dans le temps et dans l’espace pendant la saison pluvieuse de 2009, une autre crise alimentaire avait touché 7,1 millions de personnes, soit 48% de la population.

    Pana 28/03/2011

    Source : http://www.afriquejet.com/

    Partager via Gmail

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :