• Mme Mariama Babary Kotondi, promotrice de la galerie Kabe Art : le prix du talent artistique

    kabe

    Malgré, son âge un peu avancé, Mme Mariama Babary Kotondi n'a rien perdu de son dynamisme. Depuis bientôt six (6) ans, elle excelle dans le domaine de la création et de l'exportation des produits artisanaux, un métier qu'elle exerce, au départ, pour meubler sa retraite. Sa première boutique était dans la rue de l'ex-cinéma Vox.

    A présent, sa galerie dénommée Kabe Art se retrouve au quartier Ecole Canada. Pour elle, l'art peut être défini comme étant une passion. Avec sa galerie, il est aussi devenu un business dans la mesure où ça intéresse les gens et ça plait aux gens. ‘'Je fais de la création d'objets d'arts artisanaux du Niger, principalement des tableaux'', précise-t-elle.

    Dans sa galerie, outre les tableaux, il y a aussi les sacs en cuir ornés aux motifs du Niger. Pour intéresser ses clients, Mme Mariama Babary Kotondi choisit des artisans compétents. Pour cela, elle travaille avec une dizaine d'artisans qu'elle a fidélisée. La relation est telle que ces artisans, explique-t-elle, la considèrent comme une mère. 

    Pour la promotrice de Kabe Art, la création artisanale est très riche au Niger, mais souvent, c'est la finition qui laisse à désirer. Son grand souci, explique-t-elle, quand elle partait à la retraite, c'était de valoriser  les objets d'art du Niger. ‘'J'étais dans les ambassades du Niger et on faisait beaucoup d'expositions. J'ai alors remarqué que les objets originaires du Niger sont très appréciés et recherchés. Je me suis alors dit que quand je prendrai ma retraite, je m'occuperai à mieux faire connaître les objets d'art du Niger, en améliorant surtout la qualité. C'est comme cela que j'ai eu à créer mon entreprise. J'ai eu l'appui de ‘'Entreprendre au Niger'', ce qui m'a aidé à lancer cette galerie'', a-t-elle indiqué.

    Mme Mariama Babary Kotondi précise qu'elle ne fait pas beaucoup de marketing autour de son entreprise, car dit-elle, c'est plus de la passion que du business. Sa clientèle, qu'elle a réussi à fidéliser, véhicule l'information et c'est ainsi que ceux qui aiment les beaux objets ne désemplissent pas le local qu'elle a aménagé dans sa cour. Mme Mariama Babary Kotondi a aussi participé à plusieurs expositions tant au Niger (plusieurs éditions du SAFEM) qu'à l'international (Sénégal, France) où ses articles ont été hautement appréciés.

    Aujourd'hui, la promotrice de Kabe Art rêve de chercher un emplacement qui conviendrait à une galerie. A cela s'ajoute la création d'un site web, afin de donner encore plus de visibilité à sa galerie.  

    SOURCE : http://www.lesahel.org

    Partager via Gmail

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :