• Crise alimentaire / réaction aux tables rondes du comité de la sécurité alimentaire (CSA)

    Agronomes et Vétérinaires sans Frontières / Oxfam France
    Réaction aux tables rondes du comité de la sécurité alimentaire (CSA) à Rome (FAO)

    Rome, 13 octobre 2010.

    - L’organisation, pour la première fois au sein des Nations unies, d’une table ronde sur l’accaparement des terres a été l’occasion d’un débat très attendu sur les mesures concrètes à prendre pour lutter contre le phénomène, tant au niveau des Etats acheteurs que vendeurs.

    « Il est encourageant de voir le CSA disposé à impliquer les communautés locales dans la réponse internationale aux problèmes nombreux posés par l’accaparement des terres. Cependant, l’urgence de la situation est clairement sous-estimée, et les propositions concrètes se font attendre alors que ce phénomène a des conséquences irréversibles sur les terres agricoles et menace les moyens de subsistance de millions de personnes dans les pays du Sud », souligne Jean-Denis Crola d’Oxfam France.

    Pas un seul pays n’a répondu aux demandes de la société civile d’examiner la proposition d’un moratoire pour mettre un terme dès aujourd’hui à l’accaparement des terres. Beaucoup de pays mettent en avant de fausses solutions prétendument ‘gagnant- gagnant’ et refusent de se soumettre à la moindre autocritique sur les conséquences de leurs pratiques.

    - Le thème du changement climatique devait également être débattu lors de la table ronde sur « la gestion de la vulnérabilité et des risques aux fins de l’amélioration de la sécurité alimentaire et de la nutrition. »

    « Cette table ronde avait entre autre comme objectif de discuter de politiques à mettre en œuvre pour permettre aux divers acteurs des chaînes alimentaires de s’adapter au changement climatique. Mais la question n’a été que survolée lors des présentations et des débats, il est plus que dommage que cette question cruciale pour les agricultures paysannes du Sud n’ait pas eu la place qu’elle mérite dans les discussions du CSA », déplore Carline Mainenti d’Agronomes et Vétérinaires sans Frontières.

    Notes

    Oxfam France et Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières (AVSF) ont lancé la semaine dernière la campagne « Privés de terre, privés d’avenir » pour soutenir et défendre les paysans et paysannes des pays du Sud, aujourd’hui victimes des conséquences du changement climatique et de l’accaparement des terres : http://www.privesdeterre.org 

    Carline Mainenti et Jean-Denis Crola seront présents à Rome et disponibles pour des interviews.

    Contact presse
    Magali Rubino :
    mrubino@oxfamfrance.org

    Source : APPA - Publié dans : ONG/Associations. - Communauté : Actualité panafricaine.

    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :