• Crise alimentaire : la CEDEAO offre 456 tonnes de maïs au profit des populations touchées

     

    cedeaoLe président de la Commission de la CEDEAO en visite dans notre pays a procédé, samedi matin à l'OPVN de Lazaret à Niamey, à la remise officielle à l'Etat du Niger d'un échantillon de six tonnes de maïs sur les 456 tonnes commandées par la CEDEAO au profit des populations nigériennes éprouvées par la crise alimentaire.

    C'est le ministre de l'Economie et des Finances, M. Badamassi Annou, qui a réceptionné ce don des mains du président de la Commission de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), M. James Victor Gbeho. C'était en présence du ministre de la Justice assurant l'intérim de sa collègue des Affaires Etrangères, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Etranger, du directeur de cabinet du Premier ministre, de l'archevêque de Niamey et de plusieurs personnalités.

    En réceptionnant ce don d'une valeur de 200.000 dollars US mobilisés dans les 15 pays membres de la CEDEAO, le ministre de l'Economie et des Finances, M. Badamassi Annou, a indiqué que, «cinq mille familles nigériennes seront nourries pendant un mois » grâce à ce don de la CEDEAO. « Il s'agit d'un geste important pour nous sur les plans social et économique », a ajouté le ministre Badamassi Annou qui estime cependant que, « la vraie sécurité alimentaire du Niger passe par le renforcement des capacités nationales de production ».

    En attendant cette «vraie sécurité», le ministre Badamassi Annou s'est réjoui de l'élaboration par la CEDEAO d'un « plan régional de gestion » des crises alimentaires. Le ministre Badamassi Annou, qui a indiqué que « le Niger est en train d'être rétabli comme membre à part entière de la CEDEAO », a remercié celle-ci au nom du Président du CSRD, Chef de l'Etat, du gouvernement et du peuple nigériens. Le président de la Commission de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), M. James Victor Gbeho, avait auparavant pris la parole pour saluer « les développements positifs du processus de restauration de la démocratie » au Niger.

    M. Victor Gbeho a regretté que « le Niger soit encore en proie à la crise alimentaire », d'où ce don de 456 tonnes de maïs au Niger, conformément à l'engagement pris en avril dernier par la CEDEAO. « Nous sommes au courant des espoirs et des besoins du Niger », a affirmé le président de la Commission de la CEDEAO qui « réaffirme l'engagement de la CEDEAO à continuer de sensibiliser la communauté internationale afin de mobiliser plus de ressources en faveur du Niger ».

    M. James Victor Gbeho compte en définitive sur la Politique Agricole Commune de la CEDEAO et le « stock humanitaire de vivres » en constitution à Bamako au Mali pour résoudre durablement le problème des crises alimentaires dans l'espace CEDEAO. C'est le Programme Alimentaire Mondial (PAM) qui a été chargé par la CEDEAO de l'achat au Bénin et de l'acheminement au Niger des 456 tonnes de maïs. M. Richard Verbeeck, représentant du PAM au Niger, s'est donc réjoui de la  confiance placée en eux et a salué « la marque de solidarité de la CEDEAO envers les populations nigériennes ».

    Mieux,  M. Verbeeck du PAM a estimé que ce type d'opérations doit « se poursuivre pendant les deux mois les plus longs et les plus durs de cette période de soudure », surtout qu'on ne sait pas encore ce que seront les résultats de la présente campagne agricole.

     

    Lundi, 19 Juillet 2010 08:07
    Écrit par Sani Soulé Manzo
    Le Sahel
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :